Vendredi 17 Septembre 2021 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Interview

Traoré Mohammed Amine commissaire général du festival Bazin aux milles étoiles

lereperedabidjan

Dans la mouvance de la célébration de la Tabaski s'est tenu le samedi 24juillet à l'espace canal aux bois de Treichville le festival Bazin aux milles étoiles. Le Repère a rencontré le promoteur de cet événement qui s'est prononcé sur l'enjeu de cette activité.

 

Le Repère : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

 

Je suis Traoré Mohammed Amine commissaire général du festival Bazin aux milles étoiles qui se tient présentement et dont c'est la première édition.

 

Le Repère: Quel est l'objectif de cette festivité?

 

Cette activité a été conçue en vue de promouvoir le brassage des cultures africaines. L’objectif est de permettre à toutes les communautés africaines vivant en Côte d'Ivoire de se retrouver à l'occasion de la Tabaski. C'est dans ce but que le thème choisi est "Bazin aux milles étoiles». Un thème qui fédère plusieurs communautés.

 

Le Repère : Pourquoi avoir choisi le bazin ? Les autres tenues  n'unissent-elles pas les peuples ?

 

Pas du tout, nous n’avons choisi le bazin parce que l'activité a lieu pendant la période de la célébration de la Tabaski. Toutefois, avec ou sans le bazin vous êtes le bienvenu à ce festival.

 

Le Repère : En dehors de cet évènement est-ce que vous comptez organiser d'autres activités ?

 

Nous avons d'autres projets en cours sur lesquels nous communiquerons le moment opportun.

 

Le Repère : Quelles sont les entités qui prennent part à ce festival ?

 

Nous avons les différentes communautés   vivant en parfaite intelligence en Côte d'Ivoire, de nombreux groupes folkloriques issus de ces communautés et le grand public.

 

Le Repère : Un appel à lancer?

 

Nous remercions le ministère de la culture et de la francophonie, Arlette Badou qui a accepté de nous accorder l'appui institutionnel et le ministre de la réconciliation et de la cohésion sociale, Konan Kouadio Bertin.

Nous invitons toutes les personnes qui n'ont pas pu prendre part à cette première édition à venir communier dans la fraternité lors des prochaines éditions. Nous appelons les institutions, les sponsors à associer leur image à cet événement l'année prochaine.

Essoh Fulgence

lereperedabidjan
`