Dimanche 14 Avril 2024 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Interview

Lassina BAMBA Président du Comité de Pilotage des Journées Internationales de l’Entrepreneuriat des Femmes Africaines (JIEFA)

lereperedabidjan

 En prélude aux  Journées  Internationales de l'Entrepreneuriat des Femmes Africaines (JIEFA), depuis son lieu de résidence en France, le président du Comité de pilotage des JIEFA Expo Bouaké du 26 au 27 MAI 2023, s'est prêté aux questions de la rédaction du média en ligne le Repère d’Abidjan.

 Le Repère : Veuillez-vous présenter et présenter les JIEFA.

 Lassina BAMBA : Je suis un Social Entrepreneur Transnational, Formateur, Consultant en Communication, Relations Publiques Internationales, Business Developer et également Président Fondateur du Cabinet International de Consulting et d’Accompagnement Global 2ABCOM Agence Conseil 360°.

Je suis le Président du Comité de Pilotage des Journées Internationales de l’Entrepreneuriat des Femmes Africaines (JIEFA).

Les Journées Internationales de l’Entrepreneuriat des Femmes Africaines (JIEFA) plus qu’un événement constituent un programme d’aide et d’accompagnement pour créer et booster des dynamiques entrepreneuriales pour l’autonomisation notamment de la femme. En d’autres termes, avec les JIEFA nous travaillons à créer un écosystème d’accompagnement dynamique au service du développement inclusif, solidaire et intégré à partir de l’autonomisation, l’intégration et l’insertion socioprofessionnelle de la femme qui est la matrice, le socle de l’humanité.

Le Repère : Quel intérêt d’organiser les JIEFA ?

 Lassina BAMBA : L’Afrique est un continent à construire et où tout est urgence. C’est le continent qui connait toute sorte de maux avec une croissance exponentielle des inégalités, des exclusions sociales et surtout la montée du fondamentalisme radical sans oublier la prolifération de l’immigration clandestine. Dans un tel contexte de déchirure, de désespoir et surtout d’incertitude, les initiatives telles que les Journées Internationales de l’Entrepreneuriat des Femmes Africaines (JIEFA) ont un fort intérêt pour la création de dynamiques d’intégration, de production et de valorisation de richesses locales inclusives pour aider à donner de l’espoir aux populations notamment aux femmes qui sont les premières victimes de toutes les misères.

Les JIEFA se veulent être une plateforme de rencontre incontournable d’intégration socioculturelle et économique par la promotion de de l’Entrepreneuriat notamment de la Femme avec un écho national et international dans la construction et la production d’une croissance partagée, durable, inclusive et solidaire conformément au Programme de Développement Durable (Agenda 2030) de l’ONU et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

Ces différents programmes et agendas ci-dessus mentionnés ne sauraient donc être possible sans l’implication effective de la femme qui est le socle et la matrice de l’humanité donc de tout système et dispositif de développement.

Nous avons donc individuellement et collectivement intérêt à soutenir et accompagner des initiatives telles que les JIEFA qui ont pour objectifs de susciter de l’espoir aux populations et surtout contribuer à la réalisation de l’ensemble des programmes et agendas de développement. 

Le Repère : Combien d’édition comptes les JIEFA et quelles sont les innovations majeures de cette édition 2023 en Côte d’Ivoire ?

Lassina BAMBA : Nous serons à la cinquième (5ème) édition des Journées Internationales de l’Entrepreneuriat des Femmes Africaines (JIEFA) en Côte d’Ivoire après trois éditions au Burkina Faso et une édition digitale pendant la période de la pandémie à Covid 19 en 2020.

Il faut noter que l’originalité de ces éditions a particulièrement été des moments d’échanges, partages, formation pratique, réseautage et de confrontation d’idées, de visions dans le dialogue, le débat, entre femmes et hommes de divers secteurs d’activités de différents écosystèmes. Elle a aussi été dans une ambiance de transmission intergénérationnelle à la fois dans les salles de conférence qu’à l’occasion de nos différentes sorties de terrain notamment dans des unités de production et de transformation de produits locaux. Ce qui nous a permis d’accompagner plus de trois cent vingt (320) femmes et jeunes jusqu’à ce jour.

Chaque édition s’inscrivant dans la continuité des recommandations de la précédente avec différentes innovations tenant toujours compte des réalités du terrain et de l’évolution de l’environnement surtout. L’édition de 2023 à Bouaké dans la deuxième ville de Côte d’Ivoire nous permettra de faire le bilan des recommandations passées, de dégager de nouvelles perspectives avec l’élargissement aux acteurs et partenaires de plusieurs écosystèmes. Ce sera surtout l’occasion de valoriser et de promouvoir le savoir-faire local des Entrepreneur(e)s, artisan(e)s, écrivain(e)s et autres partenaires au développement au travers des expositions ventes, le réseautage avec différents acteurs de différents écosystèmes au plan national et international.

 

Le Repère : Combien de participants sont attendus pour cette édition ?

 


Lassina BAMBA : La particularité des JIEFA consiste à mobiliser les acteurs de différents secteurs d’activité dont les actions sont complémentaires et interdépendantes pour l’autonomisation, l’insertion et l’intégration socioprofessionnelle de la femme. Les éditions précédentes ont mobilisé entre 150 à 350 personnes. Pour l’édition de Bouaké, nous attendons entre 450 et 600 participants. Nous travaillons avec nos différentes équipes de la France en Côte d’Ivoire en passant par le Burkina Faso, le Benin et l’ensemble de nos partenaires pour faire de ce rendez-vous une réussite et un moment de mobilisation exceptionnelle. 

 Le Repère : Quelles seront les grandes articulations de ce rendez-vous 2023 ?

Lassina BAMBA : Les JIEFA Expo Bouaké 2023 s’inscrivent dans la dynamique des précédentes éditions et se veulent être une rencontre d’opportunité d’affaires, de réseautage, de visibilité et de communication incontournable ouverte à tous les acteurs et partenaires au développement avec un écho national et international. 

Cette édition entend mobiliser entre 450 et 600 participants de différents secteurs d’activités et permettra d’évaluer, d’analyser l’impact socioprofessionnelle et économique des éditions précédentes et d’approfondir la réflexion autour de conférences et d’ateliers pour la mise en place d’outils nécessaires voire indispensables pour le développement de projets des femmes et des jeunes.

Elle sera donc articulée autour de différents moments forts d’Exposition – Vente – de Réseautage et de Partages d’expériences.

 

Le Repère : Que représente pour vous l’entrepreneuriat féminin dans le processus de développement d’un Continent comme l’Afrique ?

Lassina BAMBA : Pour nous, l’Entrepreneuriat notamment de la Femme qui n’est pas une dynamique nouvelle en Afrique doit être mobilisée pour en faire un outil au service du développement inclusif, participatif, solidaire et intégré. Car, pour nous aucun développement durable ne saurait être possible sans la femme. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous travaillons avec nos partenaires dans le cadre des Journées Internationales de l’Entrepreneuriat des Femmes Africaines (JIEFA) pour faire de « l’Autonomisation de la femme » notamment Africaine qui est un enjeu local, national, régional et mondial une réalité. En effet, cette problématique occupe une place importante (objectif 5) dans le Programme du Développement Durable (Agenda 2030) de l’ONU et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

En somme, la mobilisation de l’entrepreneuriat féminin est important voire même indispensable pour l’autonomisation de la femme, la construction d’un environnement de Paix Sociale, de développement inclusif, durable, solidaire et intégré.

Nous abordons le sujet de l’entrepreneuriat féminin dans un ensemble global d’interaction et d’écosystème à la fois social, politique, culturel et économique. Il appartient donc aux différents acteurs de s’en approprier et d’y travailler dans une approche inclusive participative et d’intelligence collective comme nous le faisons avec les Journées Internationales de l’Entrepreneuriat des Femmes Africaines (JIEFA).

 Le Repère  : Avez-vous un appel à lancer ?

 Lassina BAMBA : Nous travaillons dans un processus dynamique de construction et de transformation Mentale pour un changement radical de paradigme afin de contribuer à relever le défi de l’implication effective et totale de la Femme dans le processus de décision et de production avec le respect de « l’égalité du Genre et de la parité » et ainsi lutter contre les exclusions, les inégalités sociales et la montée du fondamentalisme radical. Aussi, en dehors des formations, l’accompagnement, nous travaillons avec les acteurs et partenaires (publics, privés) nationaux et internationaux au développement pour la création d’un écosystème favorable à l’insertion socioprofessionnelle, l’Entrepreneuriat et au financement des projets pour un développement durable, inclusif, participatif, solidaire et intégré.

Notre appel est une invitation de solidarité, mobilisation à l’adresse de tous les acteurs et partenaires au développement d’ici et d’ailleurs à nous rejoindre dans la dynamique en soutenant et associant leurs images pour faire de l’autonomisation de la femme une réalité de développement partagé et intégré.

Nous devons individuellement et collectivement nous approprier la dynamique des Journées Internationales de l’Entrepreneuriat des Femmes Africaines (JIEFA).  Car, c’est ensemble que nous réussirons à relever l’ensemble des défis du développement pour une Afrique inclusive, intégrée et prospère. Rendez-vous donc est pris les 26 – 27 Mai à Bouaké pour les JIEFA Expo Bouaké 2023.

  Le Repère : Votre mot de fin.

 LASSINA BAMBA : Cela ne peut pas être notre mot de fin, car, nous avons énormément de projets et de dynamiques au service de l’autonomisation notamment de la femme à défendre et à réaliser.

Nous voudrions particulièrement vous remercier ainsi que la rédaction de Le Repère d’Abidjan.net pour l’interview ainsi que tous nos partenaires pour la confiance toujours renouvelée et renforcée. Nous restons convaincus que c’est ensemble dans une dynamique d’intelligence collective inclusive que nous relèverons l’ensemble des défis de développement durable partagé à partir de l’autonomisation de la femme avec les JIEFA.

 

LA REDACTION

lereperedabidjan
`