Dimanche 16 Janvier 2022 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Sport

POINT PRESSE RELATIF A LA PARTICIPATION DE LA SELECTION NATIONALE « A » A LA COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS DE FOOTBALL, DU 09 JANVIER AU 06 FEVRIER 2022 AU CAMEROUN

lereperedabidjan

Lundi 27 décembre 2021

Salle de conférence du Ministère en charge des Sports

 

Contexte

La Côte d’Ivoire s’est qualifiée pour les phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations de Football, qui se dérouleront, du 09 Janvier au 06 Février 2022 au Cameroun.

La préparation de l’équipe est prévue à Djeddah en Arabie Saoudite du 27 Décembre 2021 au 06 Janvier 2022.

Si le gouvernement accorde une attention très particulière à cette 33ème édition de la CAN, c’est parce qu’elle revêt d’importants enjeux pour notre pays.

Au plan sportif : Il s’agit de doter notre sélection nationale de tous les appuis et moyens financiers devant concourir à un bon niveau de performance de nos représentants et à la victoire finale le 6 février 2022.

L’Etat de Côte d’Ivoire, en finançant la préparation physique, technique, médicale, etc… des joueurs et des encadreurs ainsi que leur motivation par des primes conséquentes d’étape, joue sa partition sans lésiner sur aucun moyen et cela dans des conditions optimales.

Cependant, ces primes, même si elles sont importantes, seront insuffisantes pour ramener la coupe en Côte d’Ivoire si le soutien des ivoiriens venait à faire défaut aux Eléphants ; car il s’agit d’une compétition et le rôle des supporters n’est pas à négliger. Il faut donc une unité totale, un bloc national solide autour d’eux afin de créer une atmosphère de sérénité et une ambiance de soutien rassemblé tout au long de leur parcours quoi qu’il arrive. Nous devons demeurer unis et solidaires.

Au plan du retour d’expérience : Le flambeau de l’organisation de la CAN sera remis à la Côte d’Ivoire à travers le Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football (Conor FIF). La CAN 2021 est donc une opportunité pour notre pays à travers toutes les entités en charge de l’organisation dans notre pays, du plus important événement sportif africain, pour se mettre en immersion et en imprégnation afin de s’inspirer de l’expérience camerounaise.

Toujours à ce sujet, ne pouvant matériellement et techniquement s’occuper de nos équipes en immersion pendant la compétition, les experts de la Confédération Africaine de Football (CAF) ont autorisé l’intégration d’une task force de 6 acteurs ivoiriens clés (dont 2 personnes de l’ONS, 2 de la FIF et 2 du COCAN) dans le noyau fermé du monitoring de l’organisation au Cameroun. Ceux-ci intègreront le bureau opérationnel qui sera mis en place en février 2022 en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’organisation de la CAN 2023.

Au plan de l’esprit : En tant que pays hôte de la prochaine CAN après le Cameroun, notre participation se doit d’être exemplaire aussi bien par la prestation sportive de nos joueurs que par l’attitude et la qualité des supporters que nous serons au Cameroun. Un esprit unique doit nous animer, c’est la promotion du drapeau ivoirien pour assurer le rayonnement de notre pays. Au Cameroun, nous aurons à porter une dynamique unitaire autour des Eléphants et se faisant autour de notre patrie.

Un centre d’animation culturelle pour la promotion de l’image de la Côte d’Ivoire sera d’ailleurs établi au village CAN des Eléphants à Douala et il appartiendra à tous, sportifs, cadres, journalistes, supporters, de nous accorder sur la cohérence de nos propos et de nos agir durant toute la durée de la compétition pour démontrer notre solidarité pour un idéal commun, faire bloc autour des Eléphants et promouvoir l’image de la Côte d’Ivoire.

LES POINTS ESSENTIELS

La délégation officielle

Conduite par Monsieur le Ministre de la Promotion des Sports et du Développement de l’Economie Sportive, la délégation officielle Ivoirienne à cette coupe d’Afrique des nations est constituée de 150 personnes y compris le COCAN réparties comme suit :

Délégation sportive : 49 personnes (28 joueurs,15 encadreurs, 6 membres du comité de normalisation de la FIF)

Délégation ONS/DGS:

17 personnes

Délégation COCAN: 24 personnes

Délégation CNSE : 50 personnes

Délégation du Ministère : 10 personnes

Le budget

Le budget de préparation et de participation à cette compétition s’élève à quatre milliards deux cent trente-sept millions six cent cinquante-trois mille trente-quatre (4 237 653 034) francs CFA. Il est entièrement financé par le chapitre 640 du budget 2022 de l’Office National des Sports. Il est reparti ainsi qu’il suit :

Préparation et participation de la sélection : trois milliards quatre cent trente-quatre millions cinq cent treize mille trente-quatre (3 434 513 034) francs CFA.

Suivi et représentation du Ministère en charge des sports : deux cent vingt-cinq millions cinquante-cinq mille (225 055 000) francs CFA.

Prise en charge des officiels de l’Office National des Sports pour le suivi : deux cent quatre-vingt-dix millions quatre-vingt-cinq mille (290 085 000) francs CFA.

Participation du Comité National de Soutien aux éléphants (CNSE) : deux cent quatre-vingt-huit millions (288 000 000) francs CFA.

Il est important de souligner qu’il s’agit d’une prévision budgétaire et non d’une dépense. Ce budget s’exécutera au fil de la progression de nos représentants dans la compétition.

Le vœu le plus cher du gouvernement et de tous les ivoiriens est que notre équipe nationale aille le plus loin possible dans cette compétition et elle en a les moyens et les aptitudes. Cependant, si par extraordinaire, son parcours devait s’arrêter de manière précoce, le décaissement de ce budget sera lui aussi arrêté.

La délégation du COCAN est financée par la Primature.

Le programme

Le 26 décembre 2021 : premier départ à Djeddah pour la préparation

Le 7 janvier 2022 : départ de la première délégation au Cameroun

Le 10 janvier 2022 : départ de la deuxième délégation au Cameroun

Un troisième départ de rattrapage pourra être envisagé pour le Cameroun.

Conclusion

A cette compétition de la CAN 2021 au Cameroun, le monde entier aura un regard particulier sur la Côte d’Ivoire.

D’abord parce que notre pays est très attendu sportivement grâce à la présence de joueurs vedettes dont regorge notre sélection nationale. Et notre pays, grâce à ses résultats, jouit d’une position de choix parmi les sélections en lice.

Ensuite parce que c’est à la Côte d’Ivoire que revient l’organisation de la prochaine CAN après celle du Cameroun et que la situation actuelle de la gouvernance de notre football est suivie de près par les instances fédérales continentale et mondiale. Le processus pour le retour à la normale de notre fédération nationale mené par le CONOR FIF évolue bien et est à encourager ; il s’achèvera dans les très prochains mois avec l’élection d’une nouvelle instance dirigeante.

Enfin les immenses potentialités qu’offre la Côte d’Ivoire en terme d’environnement des affaires, en terme de culture, d’hospitalité et d’ouverture au monde font nourrir de grandes attentes au monde Sportif quant à la CAN que nous nous préparons à organiser.

Tous ces aspects de notre identité seront mis en avant à Douala et à Yaoundé, en faisant bloc autour des Eléphants pour montrer au monde que la Côte d’Ivoire peut accueillir le monde et lui offrir une belle fête en 2023.

Ravivons donc notre fibre patriotique pour faire la promotion de notre pays au Cameroun où le monde nous attend.

Alors tous ensemble Eléphants !

Voici en substance la tenue du point presse de ce lundi 27 décembre 2021.

Je vous remercie.

 

Mme YAO Lydie Dogba , Directrice de la Communication , de l'Informatique et de la Documentation.

 

lereperedabidjan
`