Mardi 28 Mai 2024 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Société

Journée internationale des droits de la femme 2024

lereperedabidjan

Les jeunes filles du Collège Moderne Danho Paulin Claude sensibilisées

La Journée Internationale des droits de la Femme est célébrée chaque 8 mars de l’année. Comme il est de coutume chaque année, la Coalition des Organisations unies avec à sa tête Marthe RABBIOSI en collaboration avec la Fondation Femmes d’Honneur a initié une rencontre avec les jeunes filles dudit collège en vue de les sensibiliser sur leurs droits. C’était le mercredi 13 mars 2021.


 Marthe RABBIOSI, présidente de la Coalition des Organisations Unies par ailleurs Chef d’Etablissement dudit collège s’est réjouie de la forte mobilisation des jeunes filles du Collège Moderne Danho Paulin Claude d'Attécoubé Cité Fairmont à cette rencontre. « Ce qui nous réunit c’est la journée internationale des droits de la femme et qui droit de la femme dit droit de la jeune fille donc nous à la coalition  mettons l’accent sur les jeunes filles pour promouvoir leur éducation, leur apprendre leur droit.


Aujourd’hui avec nos panelistes nous avons appris  comment elles doivent s’y prendre pour ne pas tomber dans les filets d’autrui. Assurer la relève, c’est notre vision et nous n’en demandons pas moins que d’être accompagnées pour pouvoir éduquer ces enfants. Éduquer aussi ces jeunes garçons parce que nous voulons une société égalitaire où les hommes et les femmes ont les mêmes droits », a-t-elle déclaré. Pour elle,  en apprenant aux filles du Collège Moderne Danho Paulin Claude d'Attecoubé  cité Fairmont d’Attécoubé leurs droits, c’est aussi leur inculquer leur devoir. « Nous voulons qu’elles soient l’ivoirien nouveau que nous voulons pour notre société de demain », a-t-elle fait savoir. Mme Sess Esmel Sylvie, présidente de l’ONG Femme de droits et développement, s’est dit heureuse d’avoir participé à cette rencontre. « «Nous nous rendons compte que la relève est assurée. ce sont les femmes de demain.il faudrait que les jeunes filles sachent qu’elles ont des droits comme les hommes.  Il faudrait qu’elles s’accrochent à ces droits et qu’elles puissent travailler pour réaliser leurs rêves », a laissé entendre Mme Sess Esmel.


Mme Aimée Marlyse KONAN, présidente de l’Association des Femmes  Journalistes de Côte d’Ivoire, a dit : « Nous avons parlé d’inclusion, d’autonomisation. Ce que nous voulons faire savoir à nos jeunes filles , c’est de leur dire la femme accomplie de demain la femme autonome de demain se construit aujourd’hui et donc qu’elles ne se disent pas qu’elles n’ont pas de droits,  elles ont les mêmes droits que les petits garçons et elles ont le droit d’aller à l’école,  elles ont le droit à l’expression,  elles ont le droit de faire le même métier que les hommes elles ont le droit de dire non », a-t-elle dit. 


Mme Désirée DJOMAND, Past Président de la Coalition des Organisations Unies, a rappelé qu’elle est invitée chaque année à cette rencontre. «Nous sommes invitées à chaque journée internationale des droits de la femme dans ce collège  depuis 2021. Notre vœu au niveau de la coalition est que des partenaires s’intéressent à la vie de cette école parce que cette école est située dans une commune où les parents sont à faibles revenus », indique-t-elle.   


George Kouamé         

lereperedabidjan
`