Jeudi 19 Septembre 2019 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité

Côte d’Ivoire-Pour un programme d’emploi jeune réussi: Voici ce que feront désormais les bénéficiaires

La question de l’emploi des jeunes est pratiquement au cœur des actions gouvernementales des pays. La Côte d’Ivoire ne déroge pas à cette règle. C’est dans cette perspective qu’a été mise en place le bureau de coordination des programmes emploi (BCP-emploi). Ce programme, né sur les cendres du PEJEDEC doit être exécuté sur la période 2019-2023.

Le BCP-emploi a pour objectif de hisser l’apprentissage au rang de véritable voie de formation initiale. De façon spécifique, il s’agit de mettre en place un nouveau cadre juridique, organisationnel et fonctionnel de l’apprentissage ainsi qu’un mécanisme de financement plus soutenable et pérenne ; transformer les centres de formation professionnelle en centre de formation et d’apprentissage avec une offre plurielle de formation et un modèle de gouvernance basé sur un nouveau statut permettant l’implication du secteur privé conformément au plan stratégique de réforme de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

En termes de résultats d’appui institutionnel, Herman TOUALY, directeur général du BCP-emploi a indiqué au cours d’une présentation faite le mercredi 08 mai dans les locaux de la structure qu’il devra réussir le pari de l’appui à l’amélioration de la performance du système d’éducation et de formation. Entre autres, l’appui à la réforme de la formation professionnelle sur le volet apprentissage, l’appui à la mise place du projet ‘‘Centre d’excellence Africain’’ financé par la banque mondiale (préparation, négociation et assistance au démarrage du projet) et l’appui à la mise en place du projet et de développement de l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire (PADES).

Ce nouveau programme est initié en faveur des jeunes diplômés, non diplômés, déscolarisés et peu ou pas qualifiés. Sur ce chapitre, une approche décentralisée est envisagée avec une structuration régionale autour des thématiques Thimo, apprentissage en milieu rural et entreprenariat/AGR avec une maîtrise d’ouvrage déléguée.

Les jeunes diplômés bénéficieront de formation, d’aide à l’installation suivie d’accompagnement. Pour les non diplômés, ils auront droit à une alternance formation et pratique. Pour ce qui concerne les déscolarisés et peu ou non qualifié, il est prévu une formation théorique et pratique et des primes d’apprentissage.

Il convient cependant de rappeler que tous ces jeunes qui bénéficieront de ces programmes devront contribuer au financement de leur programme.

N’S

`