Mardi 15 Octobre 2019 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Culture

Le 7e art marocain à l’honneur à Abidjan

La quatrième édition de la «Semaine du cinéma marocain» en Côte d’Ivoire lancée le 16 septembre se poursuit jusqu’au 20 courant, avec au programme la projection de courts et longs métrages de réalisateurs marocains. 
Cet événement culturel est coorganisé par le Centre cinématographique marocain (CCM) et l’Office national du cinéma de Côte d’Ivoire (ONAC-CI), avec le soutien de l’ambassade du Maroc à Abidjan. 
Selon Abdelmalek Kettani, ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, cet événement biennal, qui illustre parfaitement la qualité de la coopération culturelle bilatérale, vise à faire connaître le septième art marocain dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest et à renforcer le rapprochement culturel entre les deux peuples.
Lors d’une conférence de presse initiée, vendredi soir, par l’Ambassade du Maroc pour présenter les particularités et le programme de cette quatrième édition, 
M. Kettani a relevé que bien au-delà des projections de films, la «Semaine du cinéma marocain» offre un lieu de rencontre permettant aux cinéastes marocains de jeter des ponts de communication et d’échanges avec leurs pairs ivoiriens en vue, entre autres, d’ébaucher des coproductions qui feront «briller» les deux cultures respectives.
Au-delà de sa vocation culturelle, cet événement est le reflet de la qualité et de la profondeur des relations entre le Maroc et la Côte d’Ivoire, des liens dans lesquels la culture constitue un pan éminemment important.
Le diplomate marocain a, ensuite, souligné que les films marocains retenus pour cette édition ont eu beaucoup de succès au Maroc et sont l’œuvre de cinéastes de renom au niveau national.
De son côté, le directeur général de l’Office national du cinéma de Côte d’Ivoire, François Yao, a souligné dans une déclaration à la MAP que cette Semaine cinématographique est une autre déclinaison de la coopération culturelle qu’entretiennent le Maroc et la Côte d’Ivoire.
Le responsable ivoirien s’est particulièrement réjoui de la collaboration fructueuse et de plus en plus étroite liant le Centre cinématographique marocain à l’Office national du cinéma de Côte d’Ivoire.
Il a, par ailleurs, rappelé que cet événement est le fruit d’un accord de coopération signé entre les deux institutions et qui porte sur plusieurs volets, dont la formation et la coproduction. Le programme de cet événement prévoit la projection des longs métrages «Burnout» de Nour-Eddine Lakhmari, «Korsa» de Abdellah Toukouna, «Lahnech» de Driss Mrini, «Nouh ne sait pas nager» de Rachid El Ouali et «Apatrid» de Narjiss Nejjar. 
Le court métrage «Les enfants des sables» d’El Ghali Graimiche a ouvert le bal de cette quatrième Semaine du cinéma marocain qui se tient à l’emblématique Palais de la culture d’Abidjan. 

Cet événement culturel est coorganisé par le Centre cinématographique marocain  et l’Office national du cinéma de Côte d’Ivoire, avec le soutien de l’ambassade du Maroc à Abidjan. Le programme de cet événement prévoit la projection des longs-métrages «Burnout» de Nour-Eddine Lakhmari, «Korsa» d’Abdellah Toukouna, «Lahnech» de Driss Mrini, «Nouhe ne sait pas nager» de Rachid El Ouali et «Apatrid» de Narjiss Nejjar. C’est le court-métrage «Les enfants des sables» d’El Ghali Graimiche qui ouvrira le bal de cette 4ème Semaine du cinéma marocain.

A'N

`