Vendredi 15 Novembre 2019 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Société

COTE D’IVOIRE- 2e édition du Forum des projets d’investissement de la retraite active

lereperedabidjan

La 2e édition du Forum des projets d’investissement de la retraite active a été organisée à l’hôtel du District, à Abidjan-Plateau. C’était ce mercredi 30 octobre 2019.

Initié par le cabinet YKE Consulting avec à sa tête, Fabrice Kouakou, son directeur général, ce deuxième rendez-vous d’échanges autour des personnes du 3e âge, avait pour thème : « Gestion et financement des projets pour accélérer le développement de la retraite active dans nos pays africains ».



A l’occasion, la secrétaire d’Etat a évoqué quelques actions déjà entreprises par le gouvernement ivoirien, en faveur des personnes âgées. « L’Etat ivoirien a engagé d’importantes réformes pour l’amélioration du bien-être de la personne âgée. Il s’agit notamment, de l’article 32 de la Constitution qui consacre le principe du respect des droits de la personne âgée ; l’article 380 du Code pénal et 489 et suivant du Code civil qui organisent un régime de protection particulier en faveur de la personne âgée ; la loi N°2014-131 du 24 mars 2014 instituant la Couverture maladie universelle dite Cmu dont bénéficient également les personnes âgées et la réforme des retraites avec l’ordonnance N°2012-03 du 11 janvier 2012 ».

Selon Aimée Zébeyoux, la prise en charge des seniors est demeurée longtemps un souci pour les gouvernants du continent africain. « Les faiblesses de nos systèmes de sécurité sociale et/ou celles du système de solidarité formelle lorsqu’ils existent n’ont pas favorisé la mise en œuvre concrète des politiques ciblant les personnes âgées », a-t-elle avoué.

Pour sa part, Fabrice Kouakou, directeur général du cabinet YKE Consulting, a souligné que la population des personnes du 3e âge est assez fournie. Tellement fournie qu’elle peut être utilisée pour développer une économie forte qui est l’économie des personnes du 3e âge. Il a exhorté les retraités à changer de mentalité.

« Le temps est venu de pouvoir agir et non d’être assisté. La retraite n'équivaut pas au retrait de la vie citoyenne. Ils doivent créer des projets et se donner les moyens de les réaliser. Ils sont nombreux. Il y a des associations qui comptent à elles seules, 800 personnes. Les retraités peuvent s’unir, s’associer et créer des fonds de garanti déjà à leur humble niveau, ensuite se faire former et initier des projets. Une fois que cela sera fait, ils auront à coup sûr, des appuis institutionnels qui leur permettront de booster leurs projets », a-t-il poursuivi. Plusieurs associations de retraités ont pris part à ce forum.

N’G

lereperedabidjan
`