Mardi 15 Octobre 2019 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Economie

Le PASRES forme des doctorants à la rédaction de projets de recherche

En vue d’aider les jeunes chercheurs dans la réalisation de leurs travaux de recherche et à la recherche de financement, le Programme d’appui stratégique à la recherche scientifique (Pasres) organise, du 18 au 20 septembre 2019, au Pôle scientifique de Bingerville, un atelier de formation.

Cette formation qui a pour thème « Rédaction de projet de recherche et de recherche de financement » est faite à l’intention des doctorants de l’Université Félix Houphouët-Boigny.

Pendant trois jours, ces 25 étudiants seront formés sur la définition d’un projet de recherche (notion de cycle de projet et description de la structure d’un projet de recherche), le contexte et la position du problème (problématique), les formulations des objectifs, les résultats attendus, les hypothèses de travail, la méthodologie de la recherche, le cadre logique d’un projet de recherche, l’élaboration du chronogramme d’activités, le montage de budget, le type de financement, la stratégie de recherche de financement, etc.

Selon Pr. Dion Yodé Simplice, directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, « le financement de la recherche est une préoccupation importante pour le gouvernement ivoirien. Mais, les efforts consentis par l’Etat pour allouer des ressources conséquentes à la recherche demeurent largement en deçà de la résolution du plan d’action de Lagos de 1980 et réaffirmée à Addis-Abeba en 2007, qui recommande aux pays africains d’affecter au moins 1% de leur Produit intérieur brut (Pib) au financement de la recherche. Cette situation rend très difficile la réalisation de travaux de recherche de qualité et impacte négativement la capacité des chercheurs à être des acteurs de premier plan du développement du pays, à travers la valorisation économique des résultats de la recherche. C’est pourquoi le gouvernement salue les initiatives comme celles-ci visant à organiser des ateliers de renforcement des capacités des jeunes chercheurs des différentes universités de Côte d’Ivoire ». Avant de souhaiter qu’elle fasse tache d’huile au bénéfice du plus grand nombre d’étudiants.

Pr. Abdoulaye Sangaré, vice-président de l’Université Félix Houphouët-Boigny en charge de la recherche et de l’innovation technologique, s’est félicité de ce programme qui, a-t-il dit, fait la fierté de la recherche scientifique de par le monde et particulièrement en Côte d’Ivoire. Aussi a-t-il exhorté les participants à cet atelier de saisir cette aubaine pour améliorer le niveau scientifique dans les universités et centres de recherche du pays.

Pour Pr. Aké Séverin, chef du service recherche, valorisation et innovation de l’Université Félix Houphouët-Boigny, « l’université est un système équilibré et dynamique où les étudiants sont considérés comme des vagues en mouvement et les structures comme le Pasres sont considérés comme des ‘’activateurs de vagues’’ ».

« L’un des problèmes majeurs auquel est confronté la recherche en Côte d’Ivoire, c’est bien celui de son financement régulier et pérenne. Les doctorants n’ont pas toujours les moyens et les compétences techniques requises pour rédiger des projets de recherche de qualité, susceptibles d’être financés. Nous avons aussi souvent des chercheurs de talents, motivés mais très souvent confrontés à des difficultés d’accès aux financements de leurs projets de recherche. A travers cette série de formations, nous voudrions apporter une réponse concrète aux besoins des chercheurs en matière de compétences scientifiques afin qu’ils puissent proposer des projets structurés et compétitifs aux bailleurs », confie, pour sa part, Dr. Yaya Sangaré, secrétaire exécutif du Pasres.

L’R

`