Dimanche 20 Septembre 2020 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Société

Côte d’Ivoire/Santé sexuelle et reproductive : Les Jeunes de Port-bouët sensibilisés à travers un mini-Concert dénommée « Merci mon Héros ».

lereperedabidjan

Un Mini-Concert s’est tenu ce Vendredi 11 Septembre 2020 à la salle polyvalente de Vridi dans la commune de Port-bouët. Organisé par le centre des programmes de communication Johns Hopkins-CCP dans le cadre de la mise en œuvre du projet Breackthrough ACTION (BA) à travers son programme Afrique de l’Ouest dénommé WABA (West Africa Breakthrough ACTION), Ce Mini-Concert avait pour but selon les organisateurs de réduire les problèmes de norme sociales auxquels sont confrontés les jeunes qui cherchent des services de santé reproductive. En clair, le projet WABA qui se focalise principalement sur la santé reproductive (SR) et sur la Planification Familiale (PF) a mis en œuvre une campagne dénommé « Merci mon héros ». Cette campagne « Merci mon héros » lancée le 05 Novembre 2019 sur les réseaux sociaux   encourage la communication autour des questions de SR et PF et brise tous les tabous liés à ces questions.

 Ce Mini-concert avec les artistes appréciés par la jeunesse était jalonné de prestations théâtrale de danses de Slams et de témoignages, était une véritable tribune d’expression de ces  nombreux jeunes dont l’âge oscille entre 15 et 24 ans : «   La campagne’’ Merci Mon Héros’’ est une campagne créée par des jeunes, adressée aux jeunes et aux décideurs, parents, partenaires et aux autres personnes qui peuvent soutenir les jeunes à vivre une santé de la reproduction épanouie. Nous voulons créer le dialogue entre ces parties par apport à la santé sexuelle et reproductive » a précisé MC KAY Mieko, directrice Adjointe du centre des programmes de communication(CCP) qui a remercié l’Agence des Etats Unis pour le développement international (USAID) pour le financement.

Notons que ce Mini-Concert a reçu le soutien du Ministère de la santé et de l’hygiène publique à travers le Programme National de la Santé Mère-Enfant (PNSME). Quant au Docteur KOUAKOU Konan Justin, chef de service action hygiène au district sanitaire de Port-Bouet, il trouve nécessaire d’encourager de telle initiative dans une commune où « le taux de mortalité des femmes en couche est l’un des plus élevés du district d’Abidjan » a-t-il dit.

Pour rappel, le projet WABA est financé par l’USAID et s’exécute dans 4 pays de l’Afrique de l’ouest parmi   lesquels le Togo, le Burkina Faso, le Niger et la Côte D’Ivoire.


Fulgence Konan

lereperedabidjan
`