Jeudi 04 Mars 2021 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité

COTE D’IVOIRE-La Direction Générale des Impôts présente les principales dispositions de l`annexe 2021 fiscale à la presse

lereperedabidjan

Le Directeur Général des impôts, Sié Abou Ouattara,a présenté les principales dispositions de l`annexe 2021  fiscale à la presse. C’était ce jeudi 14 janvier 2021 au cours d’un petit déjeuner.

« L’annexe fiscale 2021 vise à améliorer significativement le taux de pression fiscale, tout en veillant à une meilleure répartition de la charge fiscale sur les opérateurs économiques et les citoyens. Elle vise à renforcer et valoriser la transformation structurelle de l’économie », a indiqué d’entrée M .Sié Abou Ouattara.

Concernant le relèvement du droit d’assise sur les produits de beauté, le tabac, la boisson alcoolisée, le riz de luxe, la viande importée, l’application du taux de 9% sur le lait infantile, il a fait savoir que ces mesures s’imposaient à la Côte d’Ivoire, «  nous sommes dans une dynamique  régionale  qui implique des engagements »,a-t-il poursuivi, faisant également remarqué  que « nous sommes le dernier de la classe en terme de taxation de l’alcool et le tabac, nous sommes en dessous de la norme communautaire. Il y a donc des efforts à faire. Et là il s’agit d’impôt dont le niveau de progression n’est pas conforme à nos engagements communautaires-en tenant compte de la spécificité de l’économie ivoirienne », a-t-il rappelé.

L’annexe fiscale 2021 doit permettre à la Côte d’Ivoire de faire « un pas de plus » en matière d’harmonisation du dispositif fiscal dans l’UEMOA. Ainsi des produits tels que le tabac, les produits cosmétiques, les intrants du vin, la viande importée hors zone UEMOA, ne seront plus exonérés d’impôts, ainsi que « le riz de luxe » qui va subir une imposition de taux réduit de 9%.L’annexe fiscale institue, en outre, une taxe pour les véhicules à moteur et les tricycles de transport à deux ou trois roues. Ces dispositions ont, certes, pour but d'harmoniser le dispositif fiscal ivoirien à ceux des pays de l'UEMOA, mais elles participent à combler "un manque à gagner", selon le DG.

La DGI a réalisé une recette de 2346,5 milliards de francs CFA sur un objectif de 2295,9 milliards de francs CFA, soit 102% en 2020. Elle entend mobiliser 2739 milliards de francs CFA en 2021.

A’D

lereperedabidjan
`