Mardi 17 Septembre 2019 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Politique

COTE D’IVOIRE-Conférence de presse de la POECI relative au taux de participation aux élections municipales 2018

Après des  élections régionales et des municipales tendues, la société civile demande une réforme électorale.

Elle s’est prononcée après la proclamation des résultats. Hier, à Cocody, la Plateforme  des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (Poeci) a livré les conclusions de son observation  lors du scrutin du 13 octobre. « Les élections régionales et municipales sous tension confirment la nécessité des réformes électorales consensuelles pour 2020 », a déclaré Bamba Sindou, coordonnateur général de la Poeci. En effet, la Poeci déplore la manière dont certaines commissions électorales locales ont fonctionné rendant les résultats proclamés suspicieux   dans certaines régions et municipalités sans une traçabilité des procès-verbaux et des résultats s’y rapportant. Aussi, appelle-t-elle l’institution judiciaire en charge du contentieux à se prononcer en renforçant la légitimité des personnes élues en se fondant sur la vérité des urnes. Sur la base de la méthodologie de comptage rapide des votes et le déploiement de 762 observateurs et observatrices, la Poeci confirme 291 incidents critiques dont 14 cas d’interdiction aux observateurs et observatrices de la Plateforme de rester dans les bureaux de vote tout au long de la journée. En outre, elle confirme 87 incidents faisant état de manque de matériel électoral, 79 incidents faisant état de suspension des opérations de vote pendant plus de 30 mn. Par ailleurs, la Poeci déplore une personne tuée à Lakota, de nombreux blessés et des destructions de biens publics et privés. De plus, indique-t-elle l’environnement post-électoral a été marqué par 2 morts à Séguéla, 1 mort à Abobo et de nombreuses contestations avant et après la proclamation des résultats provisoires par le CEI. Pour ces élections, la Plateforme estime le taux de participation  de 36, 20% de la CEI conforme à ses estimations. Pour conclure, la Poeci estime que la réforme électorale devient une priorité absolue après les faiblesses du système électoral constatées lors de ces élections régionales et municipales couplées.

Essoh Lohoues Fulgence

 

`