Vendredi 18 Septembre 2020 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité

Le Chef de l’Etat a pris part à une table-ronde virtuelle de haut niveau du New York Forum Institute

lereperedabidjan

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce mardi 19 mai 2020, en compagnie de plusieurs de ses homologues africains, à une table-ronde virtuelle de haut niveau du New York Forum Institute sous le thème : « pour une Afrique résiliente : quelles voies tracer ? »

Cette table-ronde a été l’occasion pour les Chefs d’Etat africains d’exposer leurs actions individuelles et collectives dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, et de lancer un appel en faveur d’une nouvelle gouvernance mondiale.

Le Président Alassane OUATTARA a présenté la stratégie de la Côte d’Ivoire qui consiste à éviter la propagation de la maladie dans tout le pays en identifiant les cas suspects, en les testant, en les prenant en charge et en faisant suivre les cas contacts.

Le Chef de l’Etat a, en outre, évoqué les deux plans qui ont été mis en œuvre dans ce cadre, à savoir le plan de riposte contre la COVID-19 d’un montant de 95 milliards 880 millions de francs CFA, et le plan de soutien économique, social et humanitaire d’un montant de 1700 milliards de francs CFA.

Le plan de riposte visait à briser la chaîne de la transmission et à assurer une prise en charge des malades tandis que le plan de soutien économique, social et humanitaire visait à soutenir l’outil de production, à maintenir les emplois, à assurer une reprise rapide des activités économiques post-crise et à apporter un soutien humanitaire aux populations défavorisées.

Le Président Alassane OUATTARA a profité de l’occasion pour lancer un appel à l’accroissement de l’aide publique au développement et à un nouveau partenariat entre les pays développés et le continent africain.

Pour terminer, le Chef de l’Etat a invité les pays africains à mettre un accent particulier sur la santé, l’éducation et la formation afin de permettre à la jeunesse africaine d’avoir des emplois et de demeurer sur le continent pour contribuer à son développement.

 

lereperedabidjan
`