Mardi 17 Septembre 2019 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Economie

COTE D’IVOIRE-Clôture de la conférence internationale de statistique et de l’économie appliquée

Ouverte le lundi 17 juin à l’Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée(ENSEA) à Abidjan, la deuxième édition de deuxième édition de la Conférence internationale de statistique et de l’économie appliquée(CISEA) 2019 a refermé ses portes ce mercredi 19 juin.

Durant trois jours, les réflexions des participants ont porté sur les opportunités qu’offre le numérique, ainsi que les inconvénients de cet outil. Selon Hugues Kouadio, Président du comité d’organisation, Directeur de l’ENSEA, la CISEA est une conférence qui est passée à un niveau supérieur, en raison de la qualité des pays participants. « En organisant cette conférence, l’objectif est de répondre de manière efficiente aux défis du développement », a-t-il souligné.

Principales recommandations fortes de la CISEA 2019 :

Economie numérique au service du développement.

 

         Comprendre le plein potentiel des TIC et pouvoir en tirer profit

         Comprendre l’importance d’avoir des statistiques d’une qualité irréprochable

         Comprendre l’importance d’avoir des statistiques d’une qualité irréprochable

         Mettre en place des plates-formes d’échange avec les migrants afin d’accroitre leurs implications et bénéficier de la diaspora

         Promouvoir également l’utilisation des énergies vertes afin de réduire les émissions de carbone

         Accroitre l’électrification en Afrique surtout pour les zones rurales afin de leur permettre de bénéficier des bienfaits du numérique

         Réduire les coûts d’accès aux services de communication afin de donner des chances à plus de personnes d’en profiter

         Prendre en considération l’hétérogénéité des agents et du risque d’investissement dans la conception des politiques de contrôle du capital

         Tenir compte de l’impact des flux de capitaux sur les économies africaines

         Prendre en compte l’impact de l’ouverture commerciale sur les économies dans la conception des politiques d’ouverture

         Anticiper le niveau optimal de compétition à partir duquel le secteur bancaire pourrait passer d’un état de stabilité à un état d’instabilité

         Renforcer les plans d’actions visant à améliorer les infrastructures de base capable de favoriser l’entrepreneuriat

         Prendre en compte les possibles effets négatifs de la mise en vigueur de la réglementation de  Bâle III sur la profitabilité, la stabilité et la compétitivité des banques

         Promouvoir les investissements dans les infrastructures en général et routières en particulier comme moyen de réduire efficacement les coûts du commerce intra-national

         Promouvoir le statisticien nouveau (doté de compétences en statistiques avancées et en informatique)

 

`