Jeudi 21 Novembre 2019 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Société

COTE D’IVOIRE- Journalisme et TIC :L’Université de l’Atlantique renforce les capacités des acteurs des médias

lereperedabidjan

Le Colloque universitaire international de l’Université de l’Atlantique portant sur « l’impact du progrès technologique dans la pratique du journalisme » s’est tenu le jeudi 29 aout  2019 à l’Hôtel Novotel au Plateau.

Réunis autour de deux thématiques principales, à savoir « l’impact du progrès technologique dans la pratique du journalisme » et « l’image de l’Afrique dans les médias occidentaux », plusieurs panélistes africains et occidentaux, experts en communication et journalisme ont analysé les deux questions et fait des propositions.

Il est d’abord revenu à Yao Noel, journaliste de renom, fondateur et ancien président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), de prononcer la Conférence inaugurale de ce Colloque sur « la pratique du journalisme d’hier à aujourd’hui : évolutions, enjeux et perspectives ». Il en a profité pour faire l’historique des médias ivoiriens, de l’époque coloniale à nos jours. Après avoir noté que les médias ont obtenu leur pluralité à l’avènement du multipartisme, en 1990, période qualifiée de « printemps de la presse », il n’a pas manqué de relever le caractère trop militant et engagé des médias, toute chose qui entache leur objectivité.  Pour Yao Noel, les techniques de l’information et de la communication constituent une opportunité pour les journalistes, pourvu que ceux-ci fassent preuve de professionnalisme en se souciant de la paix et la cohésion sociales.

Tour à tour, Domo Francis (Directeur de la presse à l’Agence nationale de la presse (ANP), Sahifoulaye Koné (Directeur de RTI Digital), Alafé Wakili (Dg de SOCEF-TIC, éditeur de l’Intelligent d’Abidjan et Afrikipresse), Théodore Kouadio (Directeur de Fratmat.info), Bamba Karamoko (Président de l’Union des radios de proximité de Côte d’Ivoire, URPCI), Joël Nianzou (Dg de Great Event), Nesmon Delaure (Directrice du Media Citoyen) et Aziz Abdoulkarim (Dg de La Commerciale), ont porté leur regard sur la thématique, en évoquant les aspects juridiques, économiques, de même que la nécessité d’appropriation et d’optimisation des TIC par les acteurs des médias.

Quant au second thème portant sur « l’image de l’Afrique dans les médias occidentaux », il est revenu à Honorat de Yédagne, ancien Directeur Général de Fraternité Matin et ancien Président de l’UNJCI, de dénoncer une image dégradée de l’Afrique dans les médias occidentaux. Ce que Thais Brouk de France 24 et Cécile Evérard de BBC Afrique ont remis en cause, soutenant à leur tour que l’image de l’Afrique a évolué dans les médias occidentaux, qui accordent beaucoup plus d’intérêt au continent.

Pour M’ma Camara de APA News, André Sylvère Konan de Jeune Afrique et Dr Adama Coulibaly, cinéaste et président de l’association des producteurs de Dijon (France), les africains  eux-mêmes et leurs médias  doivent imposer une image positive dans tous les médias.

Le Pr Aliou Mané, président de l’Université de l’Atlantique (UA) et Amos Béonaho, Directeur de l’Institut de journalisme et de la communication de l’UA, ce colloque avait pour objectif de permettre à l’institution académique de « remplir son devoir sociétal » en se rapprochant du grand public, tout en adaptant sa maquette pédagogique à la nouvelle donne numérique.

De son côté, Le Pr Dion Simplice, Directeur de cabinet adjoint du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, représentant le Ministre, Haut Parrain, a salué l’initiative de l’Université de l’Atlantique et témoigné le soutien de la tutelle.

Sercom UA

 

 

 

lereperedabidjan
`