Mardi 04 Août 2020 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Société

COTE D’IVOIRE-Conférence de presse de la COFENABVI-AO, la FENACCI, la FENACOFBVI-CI et les Chevillards

lereperedabidjan

A l’initiative  de la COFENABVI-AO, la FENACCI, la FENACOFBVI-CI et les Chevillards,une conférence de presse a été organisée ce mercredi 4 décembre 2019 à Abidjan Cocody.

Ci- dessous les PROPOS LIMINAIRE

COFENABVI-AO –FENACCI- FENACOFBVI-CI- BOUCHERS- CHEVILLARDS

 

Depuis quelques jours, nous assistons à des remous  orchestrés à l’abattoir de Port Bouet par des individus se réclamant de la Corporation de Bouchers Chevillards.

Cette situation que nous condamnons avec la dernière énergie vise à ternir l’image des responsables de la filière bétail-viande que nous sommes, tout en remettant en cause la bonne collaboration qui existe entre nous et les autorités ivoiriennes.

Les faits: le mardi 19 Novembre 2019 et le lundi 02 décembre 2019, des bouchers conduits par certains individus se disant  responsables syndicaux des bouchers ont invité des bouchers chevillards à abattre leurs bovins dans les abattoirs de Yopougon et Abobo, pourtant fermés depuis 05 mois pour des questions de conformités.

Cet abattage clandestin, contraire aux dispositions prises par le Gouverneur du District d’Abidjan en vue d’assainir et de réhabiliter les abattoirs de Yopougon et d’Abobo avant toute activité d’abattage, constitue,  en effet, un danger à la fois pour les acteurs que nous sommes, mais aussi pour les consommateurs. Surtout que ledit abattage se fait  sans la présence d’un vétérinaire agréé.

L’autorité ayant constaté ces actions illégales, a diligenté des forces de sécurité dans les abattoirs de Yopougon et Abobo pour saisir  20 Carcas de bovins tués dans des conditions d’insalubrité à Yopougon et 73 bovins à Abobo.

C’est donc pour exprimer leur mécontentement que les auteurs de ce forfait ont tenté d’assiéger l’abattoir de Port Bouet.

C’est le lieu de rappeler que depuis 5 mois, la COFENABVI-AO, la FENACCI, la FENACOFBVI-CI et les Chevillards ont obtenu un accord avec le District d’Abidjan pour faciliter le travail au sein de l’abattoir.


Mieux, la FENACCI à adresser un courrier au Premier Ministre en vue de faire le bilan à mi-parcours et souhaiter que des dispositions soient prises pour l’ouverture des abattoirs de Yopougon et d’Abobo.

Dans cette attente, nous ne saurions accepter que des individus viennent nous perturber.

Nous appelons l’ensemble des acteurs à la vigilance et à la  patience, car l’Etat prête  une oreille attentive à notre préoccupation.

Fidèles à notre volonté de soutenir les acteurs de la filière,  nous demandons à tous la modération.

Je vous remercie

 

 COFENABVI-AO –FENACCI- FENACOFBVI-CI- BOUCHERS- CHEVILLARDS

lereperedabidjan
`