Vendredi 18 Septembre 2020 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité

Cérémonie d’ouverture de la 4e édition du Cours Régional de Politique Commerciale pour la Région Afrique Francophone

lereperedabidjan

La ministre du plan et du développement, Kaba Nialé , a procédé ,en présence de M. Roberto ,représentant du Directeur de l’organisation Mondiale du Commerce( l’OMC) ,à l’ouverture officielle de l’édition 2020 du Cours Régional de Politique Commerciale pour la Région Afrique Francophone ( CRPC) , ce lundi 03 février 2020 au sein de l’Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée ( l’ENSEA d’Abidjan).

Cette 4e édition en côte d’Ivoire organisée par l’OMC en collaboration avec l’ENSEA se déroulera sur environs deux mois, du 03 février au 27 mars 2020, et réunira 31 auditeurs venus de 18 pays de l’Afrique francophone dont la cote d’Ivoire avec deux participants. Ce cours a pour cible les fonctionnaires gouvernementaux qui interviennent directement dans la mise en œuvre des accords de l’OMC.

L’objectif de ce cours est d’approfondir les connaissances des participants sur le fonctionnement de l’OMC ses règles et procédures, renforcer leur compréhension sur l’environnement régional et ses liens avec la politique commerciale, développé la capacité a exploité la documentation sur les questions commerciales et enfin faciliter la création de réseau d’experts sur le système commercial multinationale et régional.
Le Directeur de l’ENSEA , Dr Hugues kouadio, après avoir remercier l’OMC pour la confiance placé en leur endroit , a renouvelé son souhait de poursuivre ce partenariat , en particulier celui d’abriter encore d’autre CRPC , mais aussi à l’élargir à d’autres domaines. « Je voudrais évoquer le programme de la chaire SMC », a-t-il souhaité.

La participation de nos économies au commerce mondial implique des transformations structurelles sous l’impulsion de fonctionnaires hautement qualifiés. C’est pourquoi le Directeur de cabinet adjoint, encourage le CRPC, qui est une réelle opportunité pour nos états francophones d’améliorer leurs connaissances sur le droit de l’OMC en vue de relever les défis et participer effacement aux négociations de la ZLECAF.

Selon les projections de la commission économiques des Nations-Unies pour l’Afrique, la mise en œuvre de la ZLECAF aura pour effet le développement de 52% des échanges intra-africains en 2020, la transformation structurelle et industrielle de l’Afrique et la création de chaîne de valeur régionales voire continentales.

Dans les rapports 2016 – 2017 de la BCEAO sur le commerce extérieur de l’UEMOA, le taux des échanges commerciaux entre les pays membres vacille entre 12 et 14%des échanges globaux de l’Union. Les mesures non tarifaires ( MNT) dans l’espace CEDEAO relèvent que le commerce entre les états reste bas avec 15% des exportations vers les Pays membres et 5% à l’impôt en provenance de ces pays.

En outre 73% des entreprises de l’espace CEDEAO font face à plusieurs difficultés. Au niveau continentale, l’Afrique contribue à moins de 3% des échanges internationaux.
Rappelons que c’est pour la quatrième fois successive, après les éditions 2017, 2018 et 2019 que la côte d’Ivoire abrite cette formation.

 

lereperedabidjan
`